Technologie tantrique : les bandhas

Les bandhas, ou verrous corporels, dirigent le prana (énergie ou oxygène qui entre dans le corps) et l'apana (le CO2 ou énergie obsolète qui quitte le corps), les énergies génératrices et éliminatrices, lors de la pratique du Kundalini Yoga. Le mélange de ces deux énergies ouvre le flux d'énergie dans le canal d'énergie central le long de la colonne vertébrale, le sushmuna, qui réveille doucement l'énergie de la kundalini de manière contrôlée. Avec la pratique continue et approfondie des bandhas, les systèmes corporels sont nettoyés, restaurés et raffinés grâce à cette circulation d'énergie kundalini.


«Les Bandhas protègent et projettent, c'est à cela qu'ils servent. Ils protègent l'alignement de votre colonne vertébrale et projettent votre énergie là où vous voulez qu'elle aille.

~ Guru Prem Singh Khalsa, auteur de Divine Alignment

> Création de la pression hydraulique


La fonction principale des bandhas, ou verrous corporels, est de créer une force intérieure pour maintenir le sushmuna (canal central) ouvert et en même temps, de créer une pression hydraulique pour encourager l'énergie à se déplacer dans ce canal. Le sushmuna est un canal spirituel, mais son équivalent physique est la colonne vertébrale. Il est primordial de maintenir l'intégrité et l'alignement de la colonne vertébrale afin que ce canal puisse rester ouvert. Les bandhas ne sont pas seulement des mesures fortes utilisées occasionnellement pour créer une poussée d'énergie, mais sont également des contractions internes subtiles qui peuvent être appliquées de manière cohérente pour maintenir la colonne vertébrale dans un alignement correct et induire des réajustement énergétiques subtils.

> Alignement correct et relâchement de la tension


En utilisant un ou plusieurs bandhas, nous pouvons construire consciemment un cadre interne qui crée et soutient l'alignement correct de la colonne vertébrale dans n'importe quelle posture que nous tentons. Avec un cadre interne correctement bandé, notre alignement postural n'utilise que les muscles les plus appropriés pour maintenir la position et cela nous permet de relâcher les tensions inutiles dans le reste du corps.

Ces techniques consolident les effets d'une pratique de Kundalini Yoga et dirigent le prana dans les voies physiques et énergétiques pour promouvoir la guérison, la dynamisation et le renforcement de l'être humain tout entier.


[Tiré de l'Alignement divin par GuruPrem Singh et The Aquarian Teacher: KRI Teacher Training Manual Level One]





LES QUATRE SERRURES PRINCIPALES


1) Verrouillage du cou (Jalandhar Bandh)

Quoi: Neck Lock est le verrou le plus basique et le plus généralement appliqué. Il régule les mouvements bruts et subtils dans la partie supérieure du corps.

Comment: Soulevez la poitrine et le sternum tout en allongeant la nuque, en tirant le menton vers l'arrière du cou. Les muscles du cou, de la gorge et du visage restent détendus.

Quand: Tous les chants de méditation, la plupart du pranayama. Souffle retenu ou expiré.

Pourquoi: Concentre les sécrétions du système glandulaire, augmentant ainsi leur interconnexion. Régule la pression artérielle. Minimise les distractions externes. Scelle l'énergie dans le tronc cérébral et le centre lunaire (menton). Dirige l'énergie pranique dans le canal central, calmant le cœur.

2) Verrouillage racine (Mul Bandh)


Quoi: Root Lock est comme un verrou hydraulique à la base de la colonne vertébrale. Il coordonne, stimule et équilibre les énergies impliquées dans le rectum, les organes sexuels et le nombril (c'est-à-dire les trois chakras inférieurs).

Comment: Trois actions sont appliquées ensemble dans un mouvement fluide, rapide et fluide. Tout d'abord, contractez et maintenez les muscles autour de l'anus. Puis contractez et maintenez les muscles autour de l'organe sexuel (comme arrêter l'écoulement de l'urine). Enfin, contractez les muscles du bas-ventre et le nombril pointe vers la colonne vertébrale.


Quand: fréquemment appliqué à la fin d'un exercice. Parfois appliqué - en continu ou en rythme - tout au long d'une méditation ou d'un exercice. Respirez ou expirez. Les femmes sur leur cycle lunaire ne devraient pas appliquer Root Lock.

Pourquoi: Cristallise l'effet d'un exercice. Mélange le prana et l'apana au centre du nombril qui, lorsqu'il est mélangé, ouvre l'entrée du sushmuna pour que l'énergie circule dans la colonne vertébrale. Stimule le bon écoulement du liquide céphalo-rachidien.



3) Verrouillage du diaphragme (Uddiyana Bandh)


Quoi: Le verrouillage du diaphragme intègre verticalement les émotions, l'énergie pranique et les fonctions qui se produisent au-dessus et en dessous du muscle du diaphragme. La tension dans ce muscle - et les émotions qu'il stocke - peuvent rendre cette serrure plus difficile à réaliser.


Comment: inspirez, puis expirez complètement. Tirez toute la région abdominale vers le haut et vers l'arrière vers la colonne vertébrale. Le point du nombril n'est pas contracté bien qu'il se déplace vers le haut. Soulevez la poitrine tout en appuyant doucement sur la colonne vertébrale inférieure vers l'avant. Lorsqu'elle est tenue correctement, l '«encoche» à la base de l'avant de la gorge s'accentue. Tenez pendant 10 à 60 secondes sans forcer. Ensuite, détendez l'abdomen, en inspirant progressivement sans relâcher le Neck Lock ou lever le menton.

Pour de nombreuses personnes, il est plus facile de pratiquer ce verrouillage en position debout. Avec les pieds à la largeur des épaules, penchez-vous légèrement vers l'avant, les mains sur les genoux et le dos droit. En soulevant légèrement la poitrine, appliquez le verrou.

Quand: à jeun. Tenu après le souffle complètement expiré.

Pourquoi: Masser les intestins et le muscle cardiaque. Stimule le nettoyage, favorise la jeunesse. Renforce l'élément feu, troisième chakra, et ouvre le chakra du cœur, resultant en plus de gentillesse, compassion et patience.

4) Grande serrure (Maha Bandh)

Quoi: La grande écluse fait partie de l'infrastructure centrale du Kundalini Yoga.

Comment: Le souffle étant retenu, appliquez les trois verrous (cou, diaphragme et racine) simultanément.

Quand: à jeun. Tenu après le souffle complètement expiré. Fait dans diverses postures et avec différents mudras.

Pourquoi: Rajeunit les glandes, les nerfs et les chakras. On dit qu'il guérit de nombreuses affections telles qu'une pression artérielle incorrecte, des crampes menstruelles, des irrégularités intestinales, etc.

20 views0 comments

Recent Posts

See All
Kundalini Yoga Class

online spiritual fitness

experience immediate transformation